Comptabilité Trucs de gestion

8 termes comptables que tout entrepreneur devrait connaître

Chaque industrie possède son langage particulier, et la comptabilité ne fait pas exception à la règle. Au contraire, les termes comptables sont particulièrement complexes et il est impossible pour quelqu’un qui n’a pas étudié ce domaine de tous les connaître et les comprendre.

Même si votre comptable s’occupe de la majorité des processus comptables pour votre entreprise, il est important de se familiariser avec le langage qui s’y relie afin de vous aider à avoir une meilleure vue d’ensemble sur votre compagnie et à prendre de meilleures décisions au quotidien et à long terme.

Voici donc 8 termes comptables (et leur définition) qui vous seront très utiles dans votre parcours en affaires!

États financiers

1. Bilan

Un bilan est un document qui réunit toutes les données liées aux possessions et aux dettes de votre entreprise, au moment choisi. Votre bilan vous montrera vos actifs vos passifs et vos capitaux (ce que vous possédez - ce que vous devez = ce que vous valez).

Vous pouvez imaginer votre bilan comme étant une photographie de votre entreprise qui vous montre son ensemble, au moment précis que vous aurez choisi. Ce rapport est particulièrement pratique pour avoir une bonne vue d’ensemble à la fin de chaque mois.

2. État des résultats

Un état des résultats est un rapport qui, comme le nom le dit, vous présente les résultats d’une période donnée afin de démontrer votre rentabilité. Le rapport vous indique quel est votre profit pour la période donnée en soustrayant vos dépenses à vos revenus. Ce rapport peut vous permettre de comparer la même période pour deux années différentes et également de comparer vos données à votre budget.

3. Flux de trésorerie

Le flux de trésorerie (ou cashflow) vous permet de garder des traces de toutes vos sorties et entrées d’argent et vous permet donc de gérer vos liquidités, nonobstant le moment où le revenu (ou la dépense) a été constaté. Le flux s’ajuste à chaque entrée et sortie, il suit vos dollars (littéralement).

Lorsque le total des entrées d’argent dépasse celui des sorties, le flux est positif. Lorsque le flux d’argent reste positif pour une longue période de temps, votre entreprise est considérée comme étant en bonne santé. Lorsque les sorties d’argent surpassent les entrées, le flux est alors négatif. Il est normal pour toute entreprise de passer à travers de courtes périodes de flux négatif, mais lorsque c’est le cas pour une longue période de temps, la compagnie risque de faire face à des difficultés.

Postes de grand livre

4. Amortissement

En comptabilité d’entreprise, l’amortissement est en fait l’étalement du coût d’un investissement (immobilisation) sur sa durée d'utilisation. Le paiement même de l’investissement n’est pas considéré dans l’amortissement, seulement le temps durant lequel l’entreprise prévoit utiliser cet investissement.

Par exemple, si une compagnie se procure un nouvel ordinateur, d’une valeur de 5000 $, les normes comptables l’obligent à répartir ce montant sur sa durée de vie utile (qui ici, est estimée à 5 ans), même si l’ordinateur a été payé en entier la première année.

Une entreprise doit souvent gérer plusieurs immobilisations en même temps, chacune ayant une durée d’utilisation différente. Il est donc important de se doter d’un outil qui vous permet de faire le suivi de tous vos investissements en même temps.

5. Frais payés d’avance

Les frais payés d’avance sont en fait les frais que vous payez pour des services ou des biens que vous n’avez pas encore reçus. Ils sont considérés comme des actifs puisqu’en ayant payé d’avance, vous possédez ce service, même s’il n’a pas encore été «consommé» en entier.

Le meilleur exemple pour des frais payés d’avance est votre assurance d’entreprise. Lorsque vous signez un contrat d’assurance, vous les payez au tout début, mais le service est valide pendant les 12 mois suivants. Ces 12 mois ne coïncideront pas nécessairement avec votre année financière, vous laissant donc avec un solde à la fin de l'année.

6. Frais courus

Les frais courus sont le contraire des frais payés d’avance. Il s’agit d’une dépense non payée, un montant que vous devez pour un service déjà reçu en entier. Dans votre état des résultats, ces frais apparaissent comme une dépense engagée et dans votre bilan comme un engagement non payé.

7. Travaux en cours

Le terme travaux en cours fait référence à un rapport qui contient la liste des heures et des travaux facturables qui n’ont pas encore été facturés. Cela facilite la gestion des projets menés à long terme et la gestion de la facturation pour projet.

Imaginez que vous acceptez un contrat d’une durée de 5 ans. Allez-vous attendre 5 ans avant de constater vos revenus? Bien sûr que non! Au fur et à mesure que le projet avance, vous aurez accompli du travail qui mérite d’être facturé et votre rapport de travaux en cours vous permet de suivre ces avancements et votre facturation. Le rapport de travaux en cours est généralement exprimé en dollars.

8. BAIIA

Cet acronyme signifie bénéfice avant intérêt, impôt et amortissements et indique le sous-total de votre bénéfice net. Il représente votre revenu brut incluant vos dépenses d’exploitation (salaires d’employés par exemple), sur lesquelles vous exercez un certain contrôle, mais excluant les dépenses sur lesquelles vous n’avez aucun contrôle à court terme, tels que les intérêts les impôts et vos amortissements.

Revenu - dépenses d’exploitation = BAIIA
Revenu - dépenses d’exploitation - intérêt, impôt, amortissement = Bénéfice net

Ces dépenses sont exclues dans le BAIIA puisqu’elles sont peu affectées par les prises de décisions des gestionnaires. Cette donnée sert en fait à mesurer la capacité d’une entreprise à générer un bénéfice d’exploitation.

Votre BAIIA peut vous être demandé si vous souhaitez vendre votre entreprise ou faire une demande de prêt à la banque et devrait toujours se retrouver dans votre rapport état des résultats.

Des connaissances bénéfiques

Connaître et comprendre ces termes ne fait pas de vous un spécialiste de la comptabilité, mais cela pourra sans aucun doute vous aider dans vos conversations avec votre comptable, des investisseurs et votre institution financière et également dans votre prise de décisions financières.

De plus, votre logiciel de gestion comptable est l’outil idéal pour voir tous ces termes en action et améliorer votre compréhension des différentes opérations essentielles au bon fonctionnement de votre entreprise. La majorité des rapports mentionnés plus haut se réalisent avec un logiciel spécialisé et vous permettent de suivre de près vos données mensuelles et annuelles.

Vous êtes à la recherche d’une solution pour la gestion de votre comptabilité? Contactez notre équipe d’experts pour en savoir plus sur nos nombreux outils spécialisés!

Découvrir Acomba

Le blogue Acomba regorge d'articles sur les affaires, les TI et la gestion d’entreprise.
Abonnez-vous pour ne rien manquer!

Je suis déjà inscrit